top of page
blue-grunge-watercolour-design-plain-820

 

État élargi de conscience induit par le souffle - respiration holotropique

 

 

Les expériences d’état élargi de conscience induit par le souffle sont inspirées de la respiration holotropique, du grec holos, "le tout", et trepein, "aller vers". C'est une méthode thérapeutique mise au point dans les années 70 par Stanislav Grof, médecin psychiatre et co-fondateur de la psychologie transpersonnelle.

Cet outil thérapeutique puissant consiste à modifier la respiration pour accéder à un état de conscience élargie. Des musiques évocatrices soutiennent le processus d'exploration de soi.

L'état de conscience élargie permet de vivre différents types d'expériences thérapeutiques (corporelles, émotionnelles,  biographiques, périnatales, énergétiques, transpersonnelles...). Dans ce type d'expériences, l’inconscient sait ce qui a besoin d’être (re-)vécu ou mis en mouvement* pour avancer dans notre vie.

 

En effet, une expérience traumatisante vécue dans le passé peut laisser dans le corps des mémoires, souvent sous forme de blocage émotionnel, physique ou énergétique. Ceci peut entraîner dans notre vie quotidienne des angoisses, du stress, des problèmes physiques, des émotions qui nous submergent, un mal-être... sans que nous en comprenions la raison. Le fait de pouvoir revisiter la situation qui a entraîné les blocages dans un cadre sécurisant permet de  décristalliser ces noeuds, de les mettre en mouvement et de laisser le corps déprogrammer certains mécanismes de protection construits suite à l’événement.

Il est ainsi possible avec cette méthode de cicatriser nos blessures et traumatismes, d'élargir la conscience que nous avons de nous-même, de sortir de fonctionnements chroniques et de se relier à notre énergie de vie.

Contre-indications au travail de respiration :

- sur la plan physique : problèmes cardiaques, épilepsie, hypertension, glaucome, tumeur cérébrale,  antécédents d'accident vasculaire cérébral

- sur le plan psychique : troubles psychotiques et antécédents d'internement en hôpital psychiatrique

* Le mouvement :

C'est une constante du vivant : on observe que dans tout ce qui est vivant, il existe un mouvement permanent qui permet d'assimiler, de faire circuler et d'éliminer.

Chez l'humain, les ressentis suivent ce même mouvement. Lorsque, dans certaines situations, leur expression verbale, émotionnelle ou physique est empêchée (consciemment ou inconsciemment), il en résulte un blocage. Ce "non-exprimé" peut se cristalliser et générer trop plein émotionnel, anxiété, stress, ou maladies.

Les états de conscience élargie induits par le souffle ont la particularité de pouvoir remettre du mouvement dans ces zones de blocage.

ciel.jpg

En pratique

Cet outil peut être utilisé en groupe ou en individuel.

- En groupe, l’expérience se fait sur un minimum d'une journée.

Vous serez répartis en binômes. Dans un premier temps, une personne fera l’expérience de la respiration et la deuxième l'accompagnera. Les rôles s'inverseront  ensuite.

Pendant votre expérience en tant que respirant, vous serez allongé sur un matelas, les yeux fermés, et il vous sera proposé d’accélérer votre respiration. Une séquence de musique spécifique vous accompagnera. En tant qu'accompagnant, vous resterez présent auprès de votre partenaire respirant.

La session se termine par un temps de parole en groupe qui facilite l’intégration de l'expérience.

- En individuel, la séance dure environ 1h30.

Elle commence par un temps d’accueil. Ensuite, vous prendrez place sur un matelas et après une courte relaxation, vous entrerez dans l’expérience en amplifiant votre respiration. La session est accompagnée d'une séquence de musique et se termine par un bref temps d’échange.

Dans les 2 semaines suivant la séance de respiration, un autre rendez-vous sera consacré à l’intégration verbale de votre expérience.

Jules Caspar

Psychopraticien

Thérapie par le souffle - Hypnothérapeute

bottom of page